RETOUR


Bataille autour du mythique palace de Biarritz, futur lieu du G7

par webmaster le 14-10-2018

Bataille autour du mythique palace de Biarritz et futur lieu du G7

AVANT-PREMIERE

Profondément divisée, l'équipe municipale de Biarritz se prononce lundi sur l'avenir de l'Hôtel du Palais, qui doit accueillir le sommet du G7 en août prochain.

L
L'avenir de l'Hôtel du Palais à Biarritz est incertain. (Patrick Tohier-Photomobile pour le JDD)

Depuis la rotonde de l'Hôtel du Palais, la vue en surplomb sur l'océan est saisissante. Au loin, quelques surfeurs prennent des vagues. L'édifice semble échoué sur la grève. Il cultive toujours la nostalgie d'Eugénie et de Napoléon III, qui en firent leur nid d'amour en 1855. Reconstruit au début du siècle dernier à la suite d'un incendie ravageur, il n'a cessé d'accueillir têtes couronnées et visiteurs célèbres, d'Alphonse XIII, roi d'Espagne, au tsar Alexandre III et sa cour en passant par Édouard VII d'Angleterre et Winston Churchill. Avant la révolution bolchevique, la 'ville des bains de mer' attire les grandes familles de Saint-Pétersbourg, et l'été indien se mue en 'saison russe'. Toujours glamour en 1959, c'est Frank Sinatra, un habitué du lieu, qui inaugure sa piscine en forme de haricot. Et, du 25 au 27 août 2019, les présidents des pays du G7 y prendront leurs quartiers. Attablé devant une poêlée de saint-jacques, le maire (Modem) Michel Veunac savoure déjà. 'Emmanuel Macron m'a dit en février : 'Je fais le G7 chez toi'', rapporte-t-il, fier. Dans dix mois, le seul palace de la côte Atlantique deviendra le centre du monde. Une apothéose pour cette ville de 25.000 habitants.

Propriété de la ville depuis 1956

Mais le conseil municipal doit décider lundi du sort du célèbre établissement, et l'édile retient son souffle. Voilà plus de trois ans que ce totem, propriété de la ville depuis 1956, fait l'objet de tractations au sein du conseil. Si le spa et les extérieurs ont été remis à neuf, l'Hôtel du Palais, lui, est resté dans son jus impérial. Pour lui rendre sa splendeur d'antan, il faut trouver plus de 65 millions. Dans ces conditions, faut-il vendre? Qui va payer les travaux? Cet été, la tension est montée d'un cran. Après des négociations sans fin avec le groupe hôtelier Four Seasons, l'équipe municipale a choisi de confier la gestion du site à la chaîne Hyatt. Mais à Biarritz, le sujet est devenu passionnel.…