RETOUR


Alexandre Mazzia, sacré cuisinier de l'année Gault & Millau

par webmaster le 31-10-2018

Alexandre Mazzia, sacré cuisinier de l'année Gault &Millau : « cette distinction est une fierté »

Restauration - mercredi 31 octobre 2018 16:17 – L’hôtellerie -restauration

Marseille (13) C'est à 38 ans, en juin 2014, que le chef Alexandre Mazzia saute le pas et s'installe chez lui, rue François Rocca à Marseille. En 2019, il est Cuisinier de l'année Gault &Millau 2019

 « Pour moi, cette distinction est une fierté, car c’est une reconnaissance du travail engagé, des risques pris et des partis pris que notre histoire comporte, dit Alexandre Mazzia. Cela représente aussi toute la force des hommes, d’une équipe derrière, mais aussi de toute la colonne vertébrale du restaurant avec par exemple mes maraîchers, pêcheurs… Ce prix me revoie aussi à la bienveillance de tous ces chefs qui m’ont ouvert leur porte et offert leur temps. Et à la bienveillance du guide Gault&Millau qui nous a toujours suivis de près. Se retrouver dans le Panthéon de la gastronomie française, c’est incroyable ! ».

C’est indéniable, Gault&Millau a Alexandre Mazzia dans son radar. Le chef a le titre Jeune Talent, puis Grand de demain, puis Gault&Millau d’Or 2016 avant la consécration de cette année. Sans oublier qu’il a reçu la dotation Gault&Millau en amont de son ouverture. « C’était un coup de pouce financier à un moment crucial, mais c’était aussi un coup de pouce psychologique très important », souligne le cuisinier de l’année. « Sur près de 440 repas par an, je ressens en moyenne 2 fois une vraie émotion qui me pousse à m’interroger. C’était le cas chez Alexandre Mazzia dont la cuisine est savoureuse, créative et très ancrée dans son terroir. C’est une cuisine d’ici mais pas une cuisine provençale. Ce chef travaille en permanence car il a besoin de créer. C’est la marque d’un grand chef de savoir se réinventer », assure Côme de Chérisey, président de Gault&Millau.

Pour Alexandre Mazzia, cette quête permanente a connu un déclic il y a 15 mois. « C’était la veille de la naissance de ma fille Juliette, je suis allé dîner chez Gérald Passédat pour la première fois. Nous avons passé un moment merveilleux et à la fin du repas, j’ai eu un déclic : pour moi, Gérald est un artiste contemporain dans son époque qui s’est approprié son territoire et son histoire. Cela m’a beaucoup aidé dans la compréhension de qui j’étais. Ça m’a donné de la force et depuis, on a tout revu, tout chamboulé. De nombreuses personnes nous ont dit « vous avez franchi un cap ». Gault&Millau l’a confirmé.


_________________________________________________________


AM par Alexandre Mazzia

Ouverture en juin 2014

Places assises : 22

Effectifs : 13 en cuisine, 4 en salle

Nombre de services par semaine : 10. 8 à partir de janvier 2019

Menus : 57, 79, 92 euros.


____________________________________________________________________


Passage de 19 à 19,5/20

Yannick Alleno et Gérard Barbin - Le 1947 Hôtel Cheval Blanc - Courchevel (73)

Régis et Jacques Marcon – Saint Bonnet le Froid (43)


Les nouveaux 5 toques

Christophe Bacquié - Hôtel du Castellet - Le Castellet (83)

Jean-François Piège - Le Grand Restaurant – Paris (75)


Les nouveaux 4 toques

Piet Huysentruyt - Likoké - Les Vans (07)

Christopher Coutanceau - Restaurant Christopher Coutanceau - La Rochelle (17)

Arnaud Faye - La Chèvre d’Or – Eze (06)

Jérôme Roy - Le Cloître - Mane (04)

Gaël et Mickaël Tourteaux - Flaveur – Nice (06)

Jérôme Banctel - Le Gabriel - La Réserve Hôtel et Spa – Paris (75)

Nicolas Masse - La Grand’Vigne - Les Sources de Caudalie – Martillac (33)

Le guide Gault&Millau 2019 arrive en librairie le 5 novembre (29 euros) avec ses 3900 tables dont 400 nouvelles adresses.

#gaultmillau #alexandremazzia


https://www.lhotellerie-restauration.fr/GDataMLHR/nadine.lemoine/photoprofil/22726_2_65.jpg
Nadine Lemoine